La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Ecrits 2015

"L'oreille participative"

Festival "Bruit de la neige"

"Comment écrire de la musique" lorsque l'instrument est amplifié, tel est le sujet principal développé ici pour formaliser et jouer des figures sonores mises en espace dans le dispositif de sonorisation.

Télécharger l'article >>

Ecrites à partir de plusieurs thèmes musicaux de compositeurs, les Miniatures donnent à entendre des sons de violon électronique dans des environnements acoustiques et/ou synthétiques plus ou moins surprenants.

Télécharger le livret du CD >>

DigiForm

Des services multimédia

Claude FATUS est Concepteur Médiatique, Webmaster et Compositeur.

Après des études musicales au Conservatoire d’Annecy, il entre dans la classe de musique électro-acoustique du Conservatoire de Paris en 1975, associée alors avec le GRM (Groupe de Recherches Musicales).

Depuis lors, il ne cesse de se poser la question du renouvellement de l’écriture musicale face au développement des nouveaux paramètres, des instruments électroniques, des technologies informatiques, des dispositifs de sonorisation électro-acoustiques et des perceptions multimédia (son, image, video, interactivité).

En 1978, il rencontre Yvan Wyschnégradsky autour de son piano à ¼ de tons et travaille sur les représentations graphiques des sons que l’on trouve aujourd’hui développé dans l’Acousmographe (en version 3 actuellement).

En 1979, il anime les ateliers de formation et de création au sein de l’ACROE Grenoble qui travaille sur les accès gestuels interactifs (interactions homme – machine).

A partir de 1980 et jusqu’en 1983, il assiste le Dr W. Kaegi dans l’apprentissage du système MIDIM (Minimal Description of Music) qui pilote le son de synthèse VOSIM (Vox Simulation), développé à l’Institut de Sonologie de l’Université d’Utrecht (Pays-Bas).

Après un travail dans les studios analogiques et numériques, il réalise ses premières musiques électroniques, jouées au Stedelikjk Museum d’Amsterdam (1981), au clos Bonlieu d’Annecy (1982) et à Arnhem (1983). Dans cette représentation, il joue sur la distance entre les haut-parleurs du dispositif de diffusion électro-acoustique pour créer un déplacement virtuel des sources sonores.

De 1986 à 1987, il suit la formation de Concepteur Médiatique (Université Paris X) pour apprendre à mettre en forme les contenus multimédia des sociétés (EAO, bornes interactives, sites web et jeux vidéo). 

Claude au violon électriqueClaude au violon électrique   

En 1989, il écrit un premier livre intitulé "Composition Musicale et Informatique" qui fait la synthèse des multiples bouleversements provoqués par l’arrivée des micro-ordinateurs : nouveaux instruments, nouvelles méthodes de calcul, nouveaux processeurs, nouvelles connexions  et nouveaux programmes de composition.

En suivant en 1994, la formation Musicologie du XXème s. (IRCAM-EHESS, Université Paris IV), il propose le système Hertzien comme étant le nouveau système musical permettant la mise en forme des signaux sonores utilisés par les nouvelles installations et par les nouvelles techniques compositionnelles.

Cette même année, il écrit un "Vocabulaire des Nouvelles Technologies Musicales" qui donne une définition aux nombreux termes employés en informatique, électronique, électro-acoustique et réseaux de télécommunications.

Son passage au CNEAO (Université Paris 7 - Denis Diderot) lui permet de théoriser  sur l'écriture multimédia dans le cadre de la formation Chef de projet multimédia.

Depuis lors, il développe et met à jour en tant que webmaster, plusieurs sites web.

Vous trouverez sur le site web www.digiform.fr une veille technologique sur toutes les nouveautés du domaine.